ACTUALITÉS

18 octobre : Escale à Caen de la Prostate Géante avec son Bus d’ateliers et d’information

Vendredi 18 octobre 2019, la Prostate Géante s’installe à Caen, place Saint-Sauveur, de 8h à 13h, sur le marché.
En plus de cette exposition pédagogique, un bus d’ateliers et d’information à destination des patients, des aidants et du grand public.

Cette matinée est à l’initiative du laboratoire Janssen, en partenariat avec le CHU de Caen et le Centre François Baclesse. Elle sera animée par une équipe complète de professionnels de santé : urologues, radiothérapeutes, oncologues, infirmières, diététiciennes, psychothérapeutes, sexologues.

Plusieurs ateliers et mini-conférences, en libre accès, seront organisés dans le bus afin de sensibiliser le grand public, d’informer sur le parcours de soins d’un patient dans le cancer de la prostate et d’initier un réel dialogue autour de la maladie (accompagnement, prise en charge, pratique sportive, nutrition...).

AU PROGRAMME :

1 stand et 3 ateliers animés par des professionnels de santé du CHU de Caen, du Centre François Baclesse et du Centre Maurice Tubiana :

  • Stand « Prostate géante »
  • Atelier 1 : « Tout comprendre du diagnostic »
  • Atelier 2 : « Mieux comprendre la maladie et sa prise en charge »
  • Atelier 3 : « Bien vivre sa maladie » (8 conférences de 20 min) :
    • 9h et 11h : Cancer de la prostate : qu’est-ce que c’est ? (Dr Elodie COQUAN, oncologue)
    • 9h20  et 11h20 : Les traitements du cancer de la prostate localisé (Dr Florian RAT, radiothérapeute)
    • 9h40 et 11h40 : Le dépistage : Comment ? Pourquoi ? (Dr Sofiane SEDDIK, urologue)
    • 10h et 12h : Sexualité et vie de couple (Brigitte TOUCHET, infirmière)

LE CANCER DE LA PROSTATE : PREMIER CANCER MASCULIN

En France, le cancer de la prostate est le premier cancer chez l’homme en termes d’incidence et le troisième cancer en termes de mortalité1. Avec environ 50 430 nouveaux cas et 8 512 dècés estimés en 2015 et un peu plus de 8 200 décès en 2017 en France1 , le cancer de la prostate représente un véritable enjeu de santé publique. L’incidence du cancer de la prostate augmente avec l’âge. Ce cancer survient dans environ 66 % des cas chez des hommes âgés de 65 ans et plus1. Ces dernières années, l’incidence du cancer de la prostate ainsi que son taux de mortalité ont baissé1.

Références : 1. Institut National Du Cancer : https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers/Les-cancers-les-plus-frequents/Cancer-de-la-prostate   

| LIRE LA SUITE

Formations / DPC cancérologie 2020

Découvrez les formations 2020 du Centre François Baclesse !

| LIRE LA SUITE

Octobre rose 2019 : programme tout public et pour les patients à Baclesse

1 Conférence tout public "Image de soi et cancer du sein" : 15/10/2019 à 19h (amphi du Centre) et des Ateliers pour les patients. Voir le programme.

| LIRE LA SUITE

Traitements innovants des cancers : Protonthérapie : les CLCC de Paris, Nice et Caen s'allient...

Traitement innovant des cancers :
Les Centres de lutte contre le cancer de Paris, Nice et Caen s’allient afin de proposer un parcours de soin sur tout le territoire pour la prise en charge par protonthérapie

Le 9 juillet 2018 - Les trois centres de lutte contre le cancer (CLCC) français proposant la protonthérapie, cette forme ultra-précise de radiothérapie, signent un accord-cadre pour garantir l’égalité d’accès aux soins sur tout le territoire français.

La protonthérapie, cette radiothérapie de très haute précision ne peut être réalisée que dans des centres spécialisés. En France, trois centres sont équipés pour traiter des patients par cette technique : le Centre Antoine Lacassagne de Nice et l’Institut Curie à Paris depuis 1991, et le Centre François-Baclesse de Caen, depuis quelques jours.

Ces trois centres, tous membres d’Unicancer, la fédération des Centres de lutte contre le cancer, viennent de signer un accord-cadre visant à garantir l’égal accès des patients sur le territoire français à la protonthérapie et aux techniques innovantes.

Cet accord s’organise en trois volets :

Organiser les parcours patients, notamment en structurant des filières de prise en charge qui permettront d’optimiser le parcours de soins au bénéfice des patients. Cette organisation permettra également d’assurer la continuité des traitements en cas d’arrêt prolongé de l’un des centres, dans un cadre pré-défini.
Structurer un programme d’enseignement et de formation : actions de formations, échanges de bonnes pratiques, mutualisation de compétences… seront ainsi mieux organisés et plus efficaces.
Structurer une coopération nationale dans les domaines de la recherche et de l’innovation médicale, technique et technologique, l’objectif étant d’amener aussi vite que possible les nouvelles découvertes au lit du patient.
« Le projet d’établissement de l’Institut Curie a pour maître-mot l’ouverture, explique le Pr Pierre Fumoleau, directeur général de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie. C’est pourquoi nous nous attachons à nouer des coopérations hospitalières, dont l’objectif est toujours d’apporter un bénéfice aux patients. Dans le cas de la protonthérapie, cet accord va bénéficier aux patients de l’ensemble du territoire français, il est donc particulièrement riche de sens. L’Institut Curie, berceau de la radiothérapie, est heureux de pouvoir partager son expertise historique sur l’utilisation de la protonthérapie. »

Le Pr Marc-André Mahé, nouveau directeur général du Centre François-Baclesse, insiste sur la volonté de collaboration : « L’accord-cadre entre les trois centres de lutte contre le cancer réalisant la protonthérapie souligne leur souhait de mettre en place une organisation nationale permettant une prise en charge égale pour tous les patients, enfants et adultes, justifiant d’un traitement par cette technique qui sera réalisée en étroite collaboration avec les centres qui adresseront les patients dans le cadre d’un parcours de soins global. La composante enseignement et recherche doit également être soulignée comme source d’amélioration de la qualité des futurs équipements et protocoles et par voie de conséquence celle des soins prodigués. »

Pour le Pr Joël Guigay, directeur général du Centre Antoine Laccassagne, « cet accord entre nos trois établissements est la concrétisation de notre volonté commune de faire bénéficier à chaque patient du territoire national d’un égal accès à l’innovation en cancérologie mais également de développer la recherche et d’accroître l’expertise des professionnels de santé. Organiser le maillage territorial ainsi que les liens entre les acteurs de santé, mettre en place des projets de coopérations sanitaires structurés et valoriser le parcours des patients pouvant bénéficier du traitement par protonthérapie ont été les principes fondateurs et directeurs de cette collaboration que nous sommes fiers de voir aboutir. »

| LIRE LA SUITE

Le centre de traitement par protonthérapie de Caen accueille les premiers patients sur le site Cyclhad

Le 31 juillet 2018, deux premiers patients ont été accueillis dans le Centre Cyclhad et pris en charge pour leur traitement par protonthérapie par le service de radiothérapie du Centre François Baclesse, détenteur de l’autorisation d’exercer cette activité de soins par décision de l’ARS Normandie.

La protonthérapie, cette radiothérapie de très haute précision ne peut être réalisée que dans des centres spécialisés. En France, trois centres sont équipés pour traiter des patients par cette technique : le Centre Antoine Lacassagne de Nice et l’Institut Curie à Paris depuis 1991, et le Centre François-Baclesse de Caen, via Cyclhad, depuis le 31 juillet 2018.
Ces trois centres de lutte contre le cancer (CLCC) français, membres d’Unicancer, la fédération des CLCC, ont signé le 9 juillet dernier un accord-cadre pour garantir l’égalité d’accès aux soins à la protonthérapie sur tout le territoire français.

| LIRE LA SUITE

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS

 
 

AGENDA

  • Professionnels de santé

    14 novembre 19h : Jeudi de l'oncologie

    14 novembre 19h : "Cancers de l'enfant et de l'adolescent : quels enjeux de santé pour les jeunes malades ?" (Amphithéâtre du Centre François Baclesse).

    Réservé aux professionnels d

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    17 octobre 19h : Jeudi de l'oncologie

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    22 novembe : Mini symposium SFOG actualités

    Vendredi 22 novembre 2019, Le Dôme, Caen
    Mini symposium SFOG actualités "Prise en charge des cancers gynécologiques pelviens : comment améliorer le réseau ville-hôpital ?"

    Réservé

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    Formations / DPC cancérologie 2020

    Découvrez les formations 2020 du Centre François Baclesse !

    | LIRE LA SUITE

  • Tout public

    Octobre rose 2019

    1 Conférence tout public "Image de soi et cancer du sein" : 15/10/2019 à 19h (amphi du Centre) et des Ateliers pour les patients. | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    Rencontres ERI : 2e semestre 2019

    Rencontres ERI pour les patients : Plus d'infos

    Inscriptions à l'ER

    | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    Sessions d'info : Cancer du sein : bien s'alimenter pendant les traitements pour éviter la prise de poids

    Public : Patientes suivies au Centre pour un cancer du sein localisé

    | LIRE LA SUITE

PLAN DU SITE MENTIONS LÉGALES
centre françois baclesse