Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?
Accueil Découvrir le Centre Qui sommes-nous ?
Espace Pro Pro Annuaire Annuaire Prendre rendez-vous RDV Accès au Centre Accès Patients étrangers International

Un Centre de lutte contre le cancer

Le Centre François Baclesse est l’un des 18 Centres de lutte contre le cancer de France, membre du réseau Unicancer. Situé à Caen, en Normandie, le Centre est un établissement de référence en cancérologie tant au niveau régional, national, qu’international.

Le Centre François Baclesse est un établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) à but non lucratif. Acteur de service public hospitalier, le Centre François Baclesse ne pratique ni secteur privé, ni dépassement d’honoraires et applique uniquement des tarifs conventionnels. D’utilité publique, il peut recevoir des dons et des legs, en toute exonération fiscale.

Le Centre fait partie du réseau Unicancer qui regroupe les 18 Centres de lutte contre le cancer de France.

Le Centre François Baclesse exerce une triple mission de service public : Les soins, la recherche et l’enseignement, dans le domaine exclusif de la cancérologie.

Le Centre François Baclesse est dirigé par le Pr. Marc-André Mahé, secondé de Jean-Luc Hamon, directeur général adjoint.

Fort de ses 1 000 professionnels, le Centre prend en charge chaque année près de 27 500 patients et accueille plus de 600 étudiants des filières médicales et paramédicales.

Nos atouts

Le Centre dispose d’un plateau technique reconnu de haute technologie au niveau national et européen permettant aux patients d’accéder à une offre de soins de grande qualité tout au long de leur parcours.

Bien ancré sur son territoire, désireux de toujours renforcer ses liens avec la médecine de ville et d’être fidèle à sa mission d’établissement de recours, à la pointe de l’innovation, le Centre est depuis 2018 le troisième Centre français autorisé à exercer une activité de protonthérapie. Les chercheurs du Centre participent aux travaux des équipes associées de recherche, labellisées Inserm.

  • Des plateaux techniques innovants : radiothérapie, protonthérapie, radiologie de diagnostic et interventionnelle, médecine nucléaire, bloc opératoire, biologie et génétique des cancers, anatomopathologie
  • Des prises en charges innovantes : parcours rapide, anticipation des chimiothérapies, médecine personnalisée basée sur les profils biologiques et sur les parcours de soins…
  • Une importante offre de Soins oncologiques de support, au service de la qualité de vie des patients
  • Une Unité de recherche clinique pour suivre des patients dans des essais cliniques et une Unité de phases précoces labellisée permettant de participer aux étapes de développement des nouvelles molécules.

Nos valeurs

Le Centre François Baclesse met au coeur de ses engagements les valeurs du réseau Unicancer :

L’HumanismeL’InnovationL’ExcellenceLa Solidarité

Charte d’engagements

Le Centre François Baclesse s’engage envers les patients et leur entourage avec cette charte en 6 points, commune à tous les Centres de lutte contre le cancer du réseau Unicancer :

Engagement n° 1

Vous proposer le meilleur traitement possible, adapté à votre cancer, à la pointe des connaissances médicales, des progrès de la recherche et des technologies

Engagement n° 2

Vous informer de façon claire, vous écouter et vous associer aux décisions vous concernant

Engagement n° 3

Vous accompagner dans la coordination des soins qui vous seront prodigués au sein de notre hôpital comme en dehors

Engagement n° 4

Vous aider ainsi que votre entourage, à maintenir la meilleure qualité de vie possible pendant votre hospitalisation comme à votre domicile

Engagement n° 5

Favoriser les actions de prévention et de dépistage pour réduire vos risques de cancer ou les diagnostiquer au plus tôt

Engagement n° 6

Vous garantir un accès à l’ensemble des soins quelles que soient vos ressources financières et sans dépassement d’honoraires

Labels et certifications

  • Le Centre est certifié en A par la Haute Autorité de Santé (HAS), soit le niveau le plus élevé
  • Il est labellisé Centre de Phases Précoces en cancérologie adulte (CLIP2) par l’Institut National du Cancer (INCa)
  • Il est le 1er centre français à obtenir la certification européenne EUSOMA pour son Institut Normand du Sein (INS). Ce label est attribué par la société européenne des spécialistes du cancer du sein (European Society of Breast cancer Specialists).
  • Le Centre François Baclesse est accrédité « Comprehensive Cancer Centre » par l’Organisation des Instituts Européens du Cancer (OECI).

Projet d’établissement 2019-2022

Documents institutionnels

Rapport d’activité

Présentations synthétiques

Livrets d’accueil

Formations

Développement durable

Notre démarche de développement durable

De par sa vocation, ses missions et ses activités, le Centre François Baclesse a une responsabilité et un devoir d’exemplarité dans la mise en place d’une stratégie de développement durable.

Depuis plusieurs années, le Centre met en œuvre un ensemble d’actions visant à améliorer son fonctionnement tout en limitant l’impact de ses activités sur l’environnement et en développant sa responsabilité sociétale. Ainsi, le Centre s’est engagé dans une politique de développement durable prenant en compte les dimensions environnementale, économique et sociale.

Cette démarche collective s’inscrit dans la stratégie de l’établissement, ainsi que dans la politique développement durable du groupe Unicancer. Le Comité Développement durable du Centre François Baclesse est chargé de piloter la démarche, de coordonner et d’évaluer le programme d’action.

Cette organisation garantit la prise en compte des principes du développement durable dans l’ensemble des projets de l’établissement.

Dans cette optique, l’établissement décline ses engagements au regard de 10 axes :

  • Axe 1 : Renforcer et formaliser le management de la démarche de développement durable.
  • Axe 2 : Développer l’achat éco-responsable.
  • Axe 3 : Intégrer des critères de qualité environnementale dans les opérations de construction et de rénovation.
  • Axe 4 : Maitriser et réduire la consommation énergétique et en eau de l’établissement.
  • Axe 5 : Optimiser le tri des déchets, diminuer leur production et les valoriser.
  • Axe 6 : Réduire la production de carbone liée aux transports en encourageant les modes de transports respectueux de l’environnement.
  • Axe 7 : Améliorer la qualité de vie au travail.
  • Axe 8 : Poursuivre la mise en œuvre d’actions de prévention et de promotion de la santé.
  • Axe 9 : Favoriser les relations avec l’extérieur et l’intégration de l’établissement dans la société.
  • Axe 10 : Sensibiliser les professionnels et les usagers au développement durable.

Cette politique, conformément aux recommandations de la HAS, se décline annuellement en objectifs prioritaires et fait l’objet d’un programme d’action avec des indicateurs de suivi.

Historique

Dr François Baclesse, un pionnier

Le Centre porte le nom du Dr François Baclesse. Qui est-il ?

Dr François Baclesse

Né le 26 avril 1896 dans le Grand-Duché de Luxembourg, François Baclesse a fait ses études de médecine à Paris, où il fut nommé au concours de l’internat en 1920. Particulièrement intéressé par l’utilisation du rayonnement ionisant à usage médical, c’est un élève de Marie Curie et de Claudius Regaud à l’Institut du Radium de Paris. François Baclesse est l’un des pères fondateurs de la radiothérapie clinique moderne. Ses publications, mondialement connues, ont notamment concerné les cancers du sein, du larynx, de l’utérus et des sarcomes osseux.
Il est décédé le 11 novembre 1967.

Les directeurs successifs

  • Pr OSMONT : de 1931 à 1947
  • Dr GOSSELIN : de 1947 à 1951
  • Dr P. JACOB : de 1951 à 1967
  • Pr J. LEMENAGER : directeur par intérim de 1968-1970
  • Pr Jacques Séverin ABBATUCCI : de 1970 à 1988
  • Dr Jean ROBILLARD : de 1988 à 1991
  • Pr Jean-François HERON : de 1992 à 2007
  • Pr Jacques MONCONDUIT : directeur par intérim en 2007
  • Pr Khaled MEFLAH : de 2008 à 2018
  • Pr Marc-André MAHE : depuis le 2 juillet 2018

Les grandes dates

1925Création du Centre Anticancéreux de Caen (CAC) le 5 septembre 1925.
Il s’agit d’un service spécialisé du Centre hospitalier régional de Caen, installé dans le “Pavillon 2” du CHR.
1945L’ordonnance du 1er octobre 1945, signée par le général de Gaulle, pose les bases définitives de l’organisation des Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) :
o Etablissements privés à but non lucratif
o Participant au service public hospitalier
o Pouvant recevoir des dons et legs pour financer leur recherche et leur développement
1947Par arrêté ministériel du 3 octobre 1947, le CLCC de Caen est officiellement reconnu avec une personnalité civile propre.
Il a pour missions : la prévention, le dépistage, le traitement du cancer, ainsi que la recherche et l’enseignement.
A cette période, le ministère de la Santé lui attribue une vocation régionale : Calvados, Manche, Orne et Eure.
Des consultations avancées sont mises en place à Cherbourg, Saint-Lô, Saint-Hilaire du Harcouët, Alençon et Evreux.
1952Le “Pavillon 2”, retrouvé en état de délabrement après la 2ème guerre mondiale, est remis à neuf.
Il compte 50 lits répartis dans 10 chambres. A cette date, 203 patients sont traités avec un matériel de radiothérapie classique.
1960Inauguration des services de télécobalthérapie et radio-isotopes.
La bombe au cobalt est installée de façon provisoire dans l’ancienne glaçière souterraine du Parc St Louis. Sa structure, composée d’une épaisse carapace de terre convenait parfaitement à l’étanchéité nécessaire à la radioprotection.
A cette époque, la dosimétrie était manuelle et nécessitait 3 heures de préparation par patient…
Les premiers groupes pluridisplinaires, appelés “Comités médicaux”, se mettent progressivement en place pour discuter des traitements à proposer aux patients.
Vers la fin des années 60, le Centre atteint un tel niveau d’activité, qu’il conduit une réflexion de fond sur son évolution. La construction d’un nouvel établissement est décidée.
1970Le nouveau Centre de Lutte Contre le Cancer, construit sur le plateau hospitalier entre 1970 et 1973, est inauguré le 22 février 1975, en présence de Simone VEIL, ministre de la Santé.
Le nouveau Centre est baptisé “Centre François Baclesse”, en hommage à l’un des pères de la radiothérapie moderne.

Le réseau Unicancer

Unicancer est l’unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer.

Il rassemble :

  • 18 Centres de lutte contre le cancer (CLCC), établissements de santé privés à but non lucratif, sur 20 sites hospitaliers
  • soit plus de 20 000 femmes et hommes engagés, au quotidien, dans une quête permanente d’excellence en matière de soins, de recherche et d’enseignement supérieur.

Unis contre le cancer, les CLCC prennent en charge plus de 516 000 patients* chaque année.

Unicancer est garant d’un modèle unique et différent de prise en charge du cancer en France. Nos 6 caractéristiques : les CLCC

  • sont 100 % dédiés à la lutte contre le cancer,
  • sont constamment à la pointe dans la lutte contre le cancer dans tous les domaines,
  • garantissent à chaque patient une prise en charge globale, sans aucun dépassement d’honoraires par la stricte application des tarifs conventionnés et leur accessibilité à tous,
  • organisent la lutte contre le cancer avec humanisme,
  • concentrent les meilleures ressources en termes de recherche et développement,
  • visent l’excellence pour améliorer, en permanence, la prise en charge globale du patient.

Le modèle Unicancer repose sur une prise en charge globale (médicale, psychologique et sociale) personnalisée et innovante, appliquée depuis le dépistage au suivi après traitement. L’innovation dans la prise en charge des patients est aussi un élément essentiel du projet médico-scientifique d’Unicancer.

Unicancer est la seule fédération hospitalière nationale dédiée à la cancérologie. C’est aussi le premier promoteur académique d’essais cliniques, en oncologie, à l’échelle européenne.

Reconnu comme leader de la recherche en France, le réseau Unicancer bénéficie d’une réputation mondiale avec la production d’un tiers des publications internationales en oncologie (source : étude bibliométrique / Thomson Reuters).

*Patients en court séjour, HAD et actes externes

Plus d’infos sur unicancer.fr
Accédez au site Unicancer

Page précédente Sommaire Page suivante
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt