ACTUALITÉS

Inauguration des consultations du service ATOSS

Plus de 40 ans d'expertise

Au Centre François Baclesse, les soins oncologiques de support sont soutenus institutionnellement par les directions successives, depuis 1973 avant même les recommandations et obligations des plans cancer. 

Progressivement l’offre de soins oncologique de support du Centre s’est étoffée et a été regroupée au sein du service ATOSS (Activités Transversales en Oncologie et Soins de Support) en un même lieu, avec un numéro de téléphone unique (02 31 45 40 02) permettant une meilleure visibilité pour l’ensemble des patients et des professionnels. Le service ATOSS regroupe plus de 40 professionnels de santé, dont certains ont un temps partagé dans d’autres services du Centre ou hors Centre.

Cette organisation permet de mieux coordonner le travail des acteurs de soins, en interne et en lien avec le territoire de santé. Elle repose sur la philosophie du Centre : INNOVATION, HUMANITE, COOPERATION, QUALITE. Les missions du service ATOSS sont celles du Centre : soins, enseignement, recherche.

Organisation d'ATOSS

Le service ATOSS propose à la fois des consultations externes et des consultations internes pour les patients hospitalisés.

Une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) a lieu chaque semaine pour les patients présentant des complexités.

Depuis 2 ans le service a renforcé son offre de soins en ouvrant des lits d’hospitalisation programmée (hospitalisation de jour et de semaine).

Le service ATOSS regroupe « 2 branches » : les activités transversales  et les soins oncologiques de support.

Un nouvel environnement pour les consultations ATOSS

Jusqu’à cet été, les consultations de soins de support étaient situées dans un ancien service d’hospitalisation au 4e étage Nord et Sud du Centre.

Depuis le 1er août 2018, elles occupent désormais un nouvel espace de 610 m2, totalement refait à neuf, au 4e étage. Pour un meilleur accueil des patients, ce nouvel environnement dédié aux soins de support se veut chaleureux et apaisant. Il reflète l’importance donnée par le Centre François Baclesse aux soins de support dans le parcours de soins des patients. Coût des travaux : 1 418 000 €. Matériel et mobilier : 107 000 €.

Une nouvelle phase de travaux est en cours au 4e étage dans le secteur des hospitalisations pour permettre prochainement le rapprochement au même étage de l’hospitalisation de jour et de semaine de soins de support. L’objectif étant d’accueillir l’actuel 5e étage d’hospitalisation au 4e étage, au début de l’année prochaine.

Merci aux donateurs !

Le Centre François Baclesse assure une grande partie du financement des activités du service ATOSS. Toutefois, certains soins de support ne sont pas pris en charge par l’Assurance maladie et ne peuvent être proposés aux patients que grâce à nos donateurs et mécènes. Merci à tous les donateurs du service ATOSS : Les Courants de la Liberté, La Ligue contre le cancer, C'est Ma Tournée - Les Arts Solidaires ; La Cie Max et Maurice, Les Tulipes contre le cancer, les Familles rurales d'Evrecy, Rêves de Voyages, Vagues de nacre, les clubs services de la région : Lions club, Rotary club, Inner Wheel, Soroptimist..., toutes les associations, entreprises, banques, magasins, mutuelles, tous les particuliers et les patients, avec une pensée toute particulière pour Marie Gilleron.

 

| LIRE LA SUITE

Moi(s) sans tabac

Le Centre François Baclesse soutient ceux qui ont décidé d'arrêter de fumer !

Des actions spécifiques d'aide à l'arrêt du tabac sont mises en place pour les patients du Centre et leurs proches, ainsi que pour le personnel.

Plus d'infos sur la campagne nationale "Moi(s) sans tabac".

| LIRE LA SUITE

Traitements innovants des cancers : Protonthérapie : les CLCC de Paris, Nice et Caen s'allient...

Traitement innovant des cancers :
Les Centres de lutte contre le cancer de Paris, Nice et Caen s’allient afin de proposer un parcours de soin sur tout le territoire pour la prise en charge par protonthérapie

Le 9 juillet 2018 - Les trois centres de lutte contre le cancer (CLCC) français proposant la protonthérapie, cette forme ultra-précise de radiothérapie, signent un accord-cadre pour garantir l’égalité d’accès aux soins sur tout le territoire français.

La protonthérapie, cette radiothérapie de très haute précision ne peut être réalisée que dans des centres spécialisés. En France, trois centres sont équipés pour traiter des patients par cette technique : le Centre Antoine Lacassagne de Nice et l’Institut Curie à Paris depuis 1991, et le Centre François-Baclesse de Caen, depuis quelques jours.

Ces trois centres, tous membres d’Unicancer, la fédération des Centres de lutte contre le cancer, viennent de signer un accord-cadre visant à garantir l’égal accès des patients sur le territoire français à la protonthérapie et aux techniques innovantes.

Cet accord s’organise en trois volets :

Organiser les parcours patients, notamment en structurant des filières de prise en charge qui permettront d’optimiser le parcours de soins au bénéfice des patients. Cette organisation permettra également d’assurer la continuité des traitements en cas d’arrêt prolongé de l’un des centres, dans un cadre pré-défini.
Structurer un programme d’enseignement et de formation : actions de formations, échanges de bonnes pratiques, mutualisation de compétences… seront ainsi mieux organisés et plus efficaces.
Structurer une coopération nationale dans les domaines de la recherche et de l’innovation médicale, technique et technologique, l’objectif étant d’amener aussi vite que possible les nouvelles découvertes au lit du patient.
« Le projet d’établissement de l’Institut Curie a pour maître-mot l’ouverture, explique le Pr Pierre Fumoleau, directeur général de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie. C’est pourquoi nous nous attachons à nouer des coopérations hospitalières, dont l’objectif est toujours d’apporter un bénéfice aux patients. Dans le cas de la protonthérapie, cet accord va bénéficier aux patients de l’ensemble du territoire français, il est donc particulièrement riche de sens. L’Institut Curie, berceau de la radiothérapie, est heureux de pouvoir partager son expertise historique sur l’utilisation de la protonthérapie. »

Le Pr Marc-André Mahé, nouveau directeur général du Centre François-Baclesse, insiste sur la volonté de collaboration : « L’accord-cadre entre les trois centres de lutte contre le cancer réalisant la protonthérapie souligne leur souhait de mettre en place une organisation nationale permettant une prise en charge égale pour tous les patients, enfants et adultes, justifiant d’un traitement par cette technique qui sera réalisée en étroite collaboration avec les centres qui adresseront les patients dans le cadre d’un parcours de soins global. La composante enseignement et recherche doit également être soulignée comme source d’amélioration de la qualité des futurs équipements et protocoles et par voie de conséquence celle des soins prodigués. »

Pour le Pr Joël Guigay, directeur général du Centre Antoine Laccassagne, « cet accord entre nos trois établissements est la concrétisation de notre volonté commune de faire bénéficier à chaque patient du territoire national d’un égal accès à l’innovation en cancérologie mais également de développer la recherche et d’accroître l’expertise des professionnels de santé. Organiser le maillage territorial ainsi que les liens entre les acteurs de santé, mettre en place des projets de coopérations sanitaires structurés et valoriser le parcours des patients pouvant bénéficier du traitement par protonthérapie ont été les principes fondateurs et directeurs de cette collaboration que nous sommes fiers de voir aboutir. »

| LIRE LA SUITE

Le centre de traitement par protonthérapie de Caen accueille les premiers patients sur le site Cyclhad

Le 31 juillet 2018, deux premiers patients ont été accueillis dans le Centre Cyclhad et pris en charge pour leur traitement par protonthérapie par le service de radiothérapie du Centre François Baclesse, détenteur de l’autorisation d’exercer cette activité de soins par décision de l’ARS Normandie.

La protonthérapie, cette radiothérapie de très haute précision ne peut être réalisée que dans des centres spécialisés. En France, trois centres sont équipés pour traiter des patients par cette technique : le Centre Antoine Lacassagne de Nice et l’Institut Curie à Paris depuis 1991, et le Centre François-Baclesse de Caen, via Cyclhad, depuis le 31 juillet 2018.
Ces trois centres de lutte contre le cancer (CLCC) français, membres d’Unicancer, la fédération des CLCC, ont signé le 9 juillet dernier un accord-cadre pour garantir l’égalité d’accès aux soins à la protonthérapie sur tout le territoire français.

| LIRE LA SUITE

1ère en Normandie : le traitement par cryoablation à Baclesse

La cryoablation est une technique récente, utilisée dans peu de centres en Europe. Le seul établissement de soin équipé en Normandie est, depuis le 10 octobre 2017, le Centre François Baclesse. C’est ainsi que 4 patients ont été traités par cryoablation, par le Dr Marie-Aude Thénint, radiologue interventionnel, et les Drs Vincent Leprince et Marie Orabona, anesthésistes : une patiente de 77 ans atteinte d’un cancer du rein, une jeune femme de 30 ans avec une métastase osseuse d’un cancer du sein, un homme de 74 ans atteinte d’un cancer du rein et une femme de 56 ans ayant une tumeur rénale.

La cryoablation consiste à utiliser un glaçon pour traiter une tumeur. C’est une technique innovante, efficace, mini-invasive (qui ne laisse pas de cicatrice). C’est un traitement non chirurgical réalisé par les radiologues, sous anesthésie générale, principalement sous contrôle scannographique. Dans la plupart des cas, le patient est hospitalisé 2 nuits et ressort le lendemain de l’intervention.

Des aiguilles sont introduites au travers de la peau, au centre de la tumeur. Le glaçon est formé au bout de ces aiguilles, en quelques minutes. La formation du glaçon et la destruction tumorale sont contrôlés par scanner.

Ce traitement novateur est essentiellement proposé dans le traitement des tumeurs du rein, des tumeurs osseuses. Dans certains cas, elle permet de soulager rapidement des douleurs osseuses.

La cryoablation vient compléter l'arsenal des techniques de radiologie interventionnelle percutanée proposées au Centre François Baclesse et récemment développées (thermoablation par le chaud avec la radiofréquence, gastrostomie percutanée, consolidation osseuse : cimentoplastie, vissage...). Ces techniques sont réalisées par les Drs Marie-Aude Thénint et Liviu Florescu, souvent en collaboration avec l’équipe d’anesthésie.

La mise en place de cette technique a été financée par un don des Ligues contre le cancer des comités du Calvados, de l’Orne et de la Manche d’environ 22 000 € chacune. Chaque aiguille à usage unique coûte environ 1 000 €. En moyenne 3 à 4 aiguilles sont nécessaires à chaque intervention. Cet acte technique n’est pas côté en CCAM.

L’ablation par cryoablation de tumeurs rénales et osseuses est un outil supplémentaire dans la lutte contre le cancer au profit de la population normande.

| LIRE LA SUITE

05 juin : Covoiturage RoseCar : ouverture de la communauté Baclesse !

5 juin :  Ouverture de la communauté Baclesse sur le site de covoiturage RoseCar pour les patients et les usagers, avec Rose association ! Une solution solidaire et conviviale pour aller au Centre François Baclesse.

| LIRE LA SUITE

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS

 
 

AGENDA

  • Tout public

    20 déc. 10h à 17h : Expo-vente de tableaux

    Vente de tableaux d’Hélène Laperche au profit du Centre François Baclesse.


    Public : Usagers du Centre

    | LIRE LA SUITE

  • Tout public

    21 déc. 10h à 17h : Expo-vente d'affiches à 5 €

    Vente d’affiches d’expos de peintures d’artistes régionaux par Madeleine JAUNEAUX au profit du Centre François Baclesse.

    Pu

    | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    29 nov. 15h30-17h : Atelier ''Hygiène des mais : êtes-vous au point ?''

    Utilisation du caisson pédagogique pour sensibiliser à la bonne technique de frictions des mains avec les solutions hydro alcooliques.

    Public

    | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    29 nov. : ''Mon traitement personnel à l'hôpital''

    Diffusion d’une plaquette d’information « Mon traitement personnel à l’hôpital » sur les plateaux repas des patients hospitalisés. L’objectif est d’informer les patient

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    31 jan. 19h : Jeudi de l'onco ''Thrombose et cancer''

    Public : Professionnels de santé

    Lieu : Amphithéâtre du Centre

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    Catalogue formations / DPC cancérologie 2018

    | LIRE LA SUITE

  • Tout public

    Du 17 au 18 décembre de 10h à 18h : Expo-vente de bijoux

    Vente de bijoux de Marie-Christine Peffer au profit du Centre François Baclesse.

    Public : Usagers du Centre

    | LIRE LA SUITE

  • Tout public

    Du 3 au 14 décembre de 10h à 17h : Marché de Noël de l'association Rêves de Voyages

    Marché de Noël de l'association Rêves de Voyages au profit du Centre François Baclesse

    Public : Usagers du Ce

    | LIRE LA SUITE

  • Professionnels de santé

    Lettre Pro n° 7 - Octobre 2018

    | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    Moi(s) sans tabac

    Public : Patients et proches

    Lieu : Centre François Baclesse

    | LIRE LA SUITE

  • Patient & proches

    Rencontres ERI : janvier à juillet 2018

    Public : Les patients du Centre François Baclesse

    Renseignements et inscription : A l'ERI du Centre François Baclesse : T&eacut

    | LIRE LA SUITE

  • Tout public

    Rochambelle 2019 : inscriptions

    Pour vous inscrire, connectez-vous sur le site internet :

    https://lescourantsdelaliberte.123-go.fr/fr


    Pour intégrer l’équipe « Les Bacl&eacut

    | LIRE LA SUITE

centre françois baclesse