Accueil Actualités 2 chercheuses de Baclesse reçoivent un Prix Ruban Rose

2 chercheuses de Baclesse reçoivent un Prix Ruban Rose

20 Oct. 2023

Recherche
Pr Florence JOLY et Virginie PREVOST, professionnels du Centre Baclesse de Caen, à la Remise de Prix Ruban Rose 2023
Espace professionnels de santé Pro Annuaire Annuaire RDV RDV Accès au Centre Accès

Mercredi 18 octobre, l’association Ruban Rose a révélé les dix lauréats de ses Prix Ruban Rose 2023 et a ainsi reversé 1 850 000 euros à la recherche sur le cancer du sein. La soirée de remise des prix s’est tenue à l’Assemblée nationale, en présence de sa Présidente Yaël Braun-Pivet, et de Leïla Kaddour-Boudadi, maîtresse de cérémonie.

Bien que la recherche ne cesse de progresser, 1 femme sur 8 est encore touchée par le cancer du sein. La recherche joue un rôle crucial dans la détection, le traitement, l’accompagnement et la guérison de la maladie.

Les avancées médicales et scientifiques visent à approfondir la compréhension des cancers du sein et de leurs origines, pour améliorer les parcours thérapeutiques et renforcer les mesures de prévention. C’est pourquoi, depuis 2003, l’association Ruban Rose est engagée aux côtés des chercheurs, des médecins et des associations pour soutenir leurs projets et contribuer ainsi à la lutte contre le cancer du sein.

En 20 ans, près de 8 millions d’euros ont été versés à 98 projets de recherche sur le cancer du sein !

Les Prix Ruban Rose, soutiennent des travaux de recherche fondamentale, translationnelle et clinique en cancérologie. Ces prix concernent également les innovations ou progrès remarquables en matière de techniques de dépistage, de chirurgie réparatrice, de psychologie ou encore d’amélioration de la qualité de vie des femmes et hommes atteints par cette maladie.

La 20ème édition des Prix Ruban Rose a permis de récompenser 10 projets de recherche novateurs, dédiés à la lutte contre le cancer du sein. Les projets sélectionnés par le Jury et validés par le Comité de l’Association, sont ambitieux, audacieux et innovants, et visent à apporter un changement significatif dans la lutte contre la maladie ou le quotidien des patients :

  • 1 Grand Prix Ruban Rose de la Recherche – avec une dotation de 300 000 euros
  • 4 Prix Ruban Rose Avenir – avec une dotation de 200 000 euros chacun
  • 5 Prix Ruban Rose Qualité de Vie – avec une dotation de 150 000 euros chacun

Pr Florence JOLY remporte le Grand Prix Ruban Rose de la Recherche

Le Grand Prix de la Recherche Ruban Rose est une subvention versée à des médecins ou chercheurs experts, qui rayonnent au niveau international et dont les travaux sont reconnus par la communauté scientifique.

Yael Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée Nationale remet un chèque de 300 000 € au Pr Florence Joly du Centre Baclesse de Caen
Pr Florence Joly et Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée Nationale – Crédit photo : Kossa Productions

Remis par la Présidente de l’Assemblée nationale Madame Yaël Braun-Pivet, il récompense cette année le travail de la Professeure Florence Joly, oncologue médicale au Centre Baclesse, sur la compréhension des toxicités neurologiques des
traitements anticancer
.

Intitulé du projet : « Comprendre, prévenir et agir sur les séquelles cognitives après les traitements d’un cancer du sein« 

Malgré des progrès spectaculaires, les traitements du cancer du sein induisent des effets secondaires parfois lourds, parmi lesquels figurent les troubles cognitifs. Qu’il s’agisse de difficultés de mémorisation, de fatigue, de perte de confiance en soi ou d’une désorganisation générale, ces troubles sont complexes à diagnostiquer car banalisés au quotidien. Ils peuvent néanmoins impacter fortement et durablement la qualité de vie des patientes, sans pour autant que des solutions ne leur soient proposées.

Dans ce contexte, l’objectif de ce projet est double. D’une part, Florence Joly souhaite mieux caractériser ces troubles et comprendre les mécanismes physiopathologiques qui en sont à l’origine, en recherchant des biomarqueurs génomiques et inflammatoires prédictifs de leur apparition.
D’autre part, elle travaillera au développement d’approches de prise en charge originales et non médicamenteuses, basées sur l’utilisation de nouvelles technologies, d’activité physique adaptée, comprenant également des séances avec des neuropsychologues.

UN IMMENSE BRAVO AU PR FLORENCE JOLY POUR SON TRAVAIL ACHARNÉ ET EXCELLENT !

Virginie PREVOST est lauréate d’un Prix Ruban Rose Qualité de Vie

Cette année, les cinq projets sélectionnés pour les Prix Ruban Rose Qualité de Vie, ont mis l’accent sur deux axes majeurs :
« mieux-vivre » la maladie et « cancer et travail » et ont pour objectifs d’améliorer significativement et rapidement la qualité de vie des patientes que ce soit sur le plan physique, émotionnel, relationnel ou professionnel tout au long de leur parcours de soin et même après.

Sandrine Planchon, directrice de l'association Ruban Rose, remet un chèque de 150 000 € à Virginie Prevost, chercheuse au Centre Baclesse de Caen
Sandrine Planchon, directrice de l’association Ruban Rose et Virginie Prevost – Crédit photo : Kossa Productions

Avec son projet « Méditation partagée impliquant des personnes avec un cancer, des soignants et des tiers : une plus-value par rapport à la méditation menée auprès de patients ? IMPLIC 2, une étude randomisée« , Virginie Prevost, chercheuse au Centre Baclesse au sein de l’équipe ANTICIPE, s’est vue attribuer un Prix Ruban Rose Qualité de Vie.

Avoir un cancer est une épreuve qui génère une grande souffrance chez les patients, et beaucoup de fatigue chez les soignants. Si de nombreuses études ont déjà montré que la méditation pleine conscience était bénéfique pour les patients et les soignants, l’originalité de ce projet est de proposer des ateliers de méditation auxquels participent ensemble patients, soignants et personnes tierces (proches des patients). L’hypothèse est que de telles pratiques permettraient d’obtenir des effets bénéfiques sur la santé plus importants – avec par conséquent une plus forte amélioration de la qualité de vie – que lorsque la méditation est pratiquée de manière cloisonnée.

Pour le vérifier, une étude clinique sera mise en place. Les patients, divisés en deux groupes intégrants ou non des personnels soignants et personnes tierces, seront invités à méditer pendant 36 heures au total sur une durée de 6 mois. L’amélioration de la qualité de vie est attendue sur une diminution du stress, une diminution des douleurs, et une augmentation du sentiment d’efficacité personnelle.

FÉLICITATIONS À VIRGINIE PREVOST POUR CE PRIX QUALITÉ DE VIE !

Date de publication :
Date de dernière mise à jour :
Partager cette page
L’Intelligence Artificielle et l’impression 3D peuvent révolutionner la curiethérapie personnalisée des cancers de la peau et des cancers gynécologiques Sommaire La commune de Ranville se mobilise pour soutenir le Centre Baclesse
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt