Accueil Actualités Baclesse acquiert un nouveau dispositif pour traiter les tumeurs mobiles par protonthérapie, grâce au soutien exclusif de donateurs

Baclesse acquiert un nouveau dispositif pour traiter les tumeurs mobiles par protonthérapie, grâce au soutien exclusif de donateurs

4 Déc. 2023

Solidarité
Visite de la salle de traitement de protonthérapie du Centre Baclesse de Caen
Espace professionnels de santé Pro Annuaire Annuaire RDV RDV Accès au Centre Accès

Le Centre Baclesse vient d’acquérir un nouveau dispositif, appelé « DYN’R », permettant de traiter les tumeurs mobiles (situées au niveau du thorax ou de l’abdomen) par protonthérapie.

Jusqu’à l’acquisition de ce matériel, ces tumeurs mobiles ne pouvaient être traitées qu’en radiothérapie classique. Désormais, il est possible d’élargir l’offre de traitement par protonthérapie. Cet équipement, dont le coût d’achat et de maintenance atteint 55 000 €, a été entièrement financé grâce à la mobilisation de 3 associations : Les Lions Clubs de Normandie, l’association Cœur et Cancer et l’association Tulipes en Val-ès-Dunes.

Les avantages de la protonthérapie

La radiothérapie regroupe des traitements par rayon X, qui permettent de détruire progressivement les cellules cancéreuses. La protonthérapie est une forme de radiothérapie innovante, utilisant des ions de proton (et non pas des rayons X) permettant d’améliorer l’efficacité et de limiter la toxicité de certains traitements du cancer, notamment pédiatrique.
La protonthérapie irradie de manière très ciblée les tumeurs. Elle préserve ainsi encore mieux les tissus sains que ne le permettent les autres techniques de radiothérapie. La distribution de dose en protonthérapie est cependant très sensible aux changements de profondeurs anatomiques le long du trajet du faisceau. Ainsi, le mouvement respiratoire représente un obstacle important à l’utilisation de la protonthérapie pour les tumeurs mobiles avec la respiration. Ces mouvements peuvent par conséquent provoquer des changements significatifs de la distribution de la dose de protons pour des localisations telles que dans les poumons (sarcomes, neuroblastomes), le foie (carcinomes, hépatoblastomes) et le médiastin (sarcomes, lymphomes de Hodgkin, neuroblastomes, rhabdomyosarcomes).
C’est pour cette raison que ces localisations ne pouvaient pas être prises en charge jusqu’à aujourd’hui par protonthérapie à Caen.

Illustration DYN'R - Centre Baclesse, Caen

Pour rappel, seuls trois centres en France disposent de la technique de protonthérapie : Le Centre Antoine Lacassagne à Nice, l’Institut Curie à Orsay, et le Centre Baclesse.

Fonctionnement de l’appareil « DYN’R »

La radiothérapie asservie à la respiration par apnée volontaire avec le système Dyn’R® est une technique innovante mais robuste qui représente un progrès important pour le traitement des tumeurs mobiles avec la respiration.

En pratique elle permet d’immobiliser la cible à traiter de manière reproductible. Ceci permet de traiter le volume ainsi immobilisé et de le faire au plus juste de ses limites, réduisant aussi d’autant plus les doses inutiles au patient.
Gage de tolérance et de réduction des effets secondaires voire du risque de cancer secondaire à long terme.

Illustration DYN'R - Centre Baclesse, Caen

Cette technique demande la participation du patient qui, équipé d’un spiromètre et de lunettes, va bloquer sa respiration quelques dizaines de secondes pendant l’irradiation à un niveau d’amplitude visible dans les lunettes.

Les manipulateurs voient la même chose de leur pupitre et peuvent lancer et interrompre le traitement en début et fin d’immobilité.

Illustration DYN'R - Centre Baclesse, Caen

L’acquisition de ce matériel a été entièrement financé grâce au soutien exclusif de donateurs

Le Centre Baclesse tient à remercier très chaleureusement l’ensemble des personnes qui se sont mobilisées autour de ce projet.
Nous avons acquis cette nouvelle technique grâce au soutien financier et exclusif de généreux donateurs :

Logo Lions Club International

Les Lions Clubs du district Normandie qui se sont organisés collectivement pour soutenir ce projet. Ils ont rassemblé 28 000 € pour ce projet. La Fondation des Lions de France a abondé de 4 000 €, ce qui fait un don total de 32 000 €. Les Lions ayant participé à l’opération sont les suivants :
→ Saint-Lô
→ Isigny Carentan
→ Caen Viking
→ Granville
→ Vimoutiers
→ Honfleur
→ Avranches
→ Bayeux
→ Domfront
→ Flers
→ Bagnoles de l’Orne
→ Vallée d’Auge
→ Coutances
→ Elbeuf
→ Mortagne au perche
→ Vallée d’or Bolbec Lillebonne
→ clubs de la zone 31 (autour d’Evreux)
→ clubs de la zone 21(autour du Havre)
→ Deauville-Trouville
→ Sainte-Adresse
→ Falaise

Logo association Cœur et Cancer

L’association Cœur et Cancer de Cherbourg qui a proposé de participer au projet en versant 15 500 €.

Logo Tulipes Val-es-dune

L’association Tulipes Val-ès-Dune qui a versé 8 000 €.

Une visite de la salle de traitement de protonthérapie, commentée par le Pr Jacques BALOSSO, chef du service de radiothérapie et de protonthérapie, ainsi qu’une démonstration du fonctionnement du matériel a été organisée, mercredi 22 novembre 2023, avec des représentants des 3 associations.

Date de publication :
Date de dernière mise à jour :
Partager cette page
Projet FrOG récompensé par un Prix Unicancer de l’innovation Sommaire Port du masque obligatoire à Baclesse
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt